Modèle économique 1

AmpouleL’idée est simple

 Il s’agit de rediriger les coûts de la privation d’emploi pour financer les emplois manquants en assurant de bonnes conditions de travail. Ce travail sera financé en partie par la réaffectation des coûts et manques à gagner due à la privation durable d’emploi (RSA, CMU, etc.). Il s’agira donc du transfert d’un budget existant et pérenne sans coût supplémentaire pour la collectivité, l’autre partie du financement étant constituée du chiffre d’affaires réalisé par la vente des travaux solvables ou non effectués. On estime que la réallocation des coûts liés au chômage et à la privation d’emploi devrait permettre de couvrir environ 70 % du coût d’un poste à temps plein payé au SMIC. En phase expérimentale, le projet sera financé par le Fonds d’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée, abondé par l’État et les collectivités territoriales volontaires.

Pour accéder à l’étude macro-économioque, cliquez ici